jeudi 30 octobre 2008

Ich bin ein Fascissois

Propreté, solidarité et rafles cot cot codées









" Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union Européenne, Vichy accueille les 3 et 4 novembre prochains, la conférence des Ministres européens consacrée à l'intégration des étrangers en Europe. Cette conférence internationale est présidée par Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire. Près de 1350 personnes vont séjourner à Vichy. Bienvenue aux 30 ministres européens et à leur délégation ! 

(...)

Brice Hortefeux convie les 3 et 4 novembre prochains à Vichy ses homologues de 30 pays européens pour débattre de l’intégration des étrangers en Europe. C'est la première fois depuis la fin de la deuxième guerre mondiale que Vichy a l'honneur d’accueillir une grande conférence internationale. Un symbole fort qui marque la fin de l’ostracisme envers notre ville trop souvent victime de l’injuste confusion entre Vichyssois et Vichystes. C'est aussi une reconnaissance de nos atouts en matière d’accueil.  " (sic) (1)


Assez étrangement, il y a comme qui dirait une survivance de la connotation. Peut-être faudrait-il tremper la carte Michelin sous-section Allier dans un bain d'ions neutralisants. Une solution de neutrons pour un ancien partenaire de la finale. Et c'est bien évidemment en y organisant un sommet sur la coordination de la rafle version boeing 2008 (toujours plus rapide qu'une micheline) que l'esprit nauséabond sera définitivement dissout. Evidemment.

C'est un tort, on ne consulte que trop peu le programme culturel des métropoles de second rang. (2)



Le kiosque à journaux se vide aujourd'hui de toute presse nationale pour cause de préposés à la typo' furibards ? Pas grave, il reste les revues municipales et leur charmante mise en page (3). La preuve, (je suis partout) C'est à Vichy propose en front page un reportage sur le sommet dégage le basané 2008, un article intitulé "la propreté, c'est l'affaire de tous !" (sic) et souhaite une "bonne rentrée !" (sic) aux petits (blonds de préférence). Superbe. (4)



"Pourquoi avez-vous choisi d’organiser cette conférence à Vichy ?"

Brice Hortefeux : "Comme conseiller régional et très attaché à l’Auvergne, j’ai voulu profiter de cette opportunité formidable de placer Vichy au coeur de l’Europe. Outre le fait que la ville dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir un tel événement, il était plus que temps de rompre avec l’ostracisme qui touche encore injustement la ville. Voici pour Vichy une belle occasion de donner une image d’avenir !

... des cons ont pensé à une régularisation massive des bouffeurs du pain of ours en sous-préfecture, d'autres ont songé à l'avenir du souvenir dans une répétition infinie où les peuples dégénérés doivent être, sous bonne escorte, réexpédiés à bon port pas propre. (Quant à "l'ostracisme" de la ville, le problème pour Brice, ce n'est pas tant l'association Vichy-sous-préf'-perdue/Pétain, mais bien France-de-tout-de-suite/Vichy...) (5)

Là, la question qui fâche, l'acmée du journalisme d'investigation :

"En dehors des séances de travail, quel va être l’emploi du temps des délégations ?"

Brice Hortefeux : "Les délégations, qui logeront toutes dans les hôtels de la ville, se retrouveront au Palais des Congrès pour y travailler. Elles auront aussi naturellement tout le loisir pour découvrir Vichy et ses environs. Elles assisteront également le soir à un spectacle à l’opéra."

Eh Brice, quand tu applaudiras du balcon à la connerie du monde, tends pas trop le bras, tu risquerais de te faire une tendinite. Faut bien se détendre après une session charter. Distribution de bas de contention pour tous. 



On reproche à Hortefeux son absence de tout sens du symbole, néanmoins en conviant ses petits amis en uniformes à cette sauterie, il se rapproche de façon fort troublante de l'essence même de la chose. Les potes à Platon se reconnaissaient grâce à l'assemblage de deux pièces -le sumbalein- , Hortefeux et les "trente-ministres-de-la-délégation-qui-sont-les-bienvenus-dans-la-ville-injustement-ostracisée" ont glissé dans leur attaché case le morceau de la reconnaissance. Le carton d'invitation frappé du sceau de la République doit préciser en note qu'il serait de bon ton d'apporter le tronc et le col du fémur d'un malien tombé d'un train d'atterrissage. Sinon, y s'ront tout perdu les ministres; ce serait dommage de liquider les derniers humanistes dans les thermes...





A Vichy le 3 novembre, on joue la Walkyrie.








(1) L'office de tourisme de Timisoara est en grève, l'Allier résiste :
ville-vichy.fr/vichy-au-ceur-de-leurope-les-3-et-4-novembre.htm


(2) Et quand à Douaumont, dans un ossuaire nous organiserons 
      La rencontre main dans la main des industries chimiques, 
      Trinquons...


(3) Si la couverture de ce journal ne figure pas dans "la casuistique des proximités douteuses et des mises en page qui osent tout", j'écoute Wagner à fond dans le ghettoblaster.


(4) Le sieur Malhuret Claude, maire UMP de la commune qui réceptionne ces messieurs-bon-coeur et signe un simili édito où sont successivement abordées la question des caniveaux et celle douloureusement reliée du curetage coordonné, a visiblement occupé le poste de "secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé des Droits de l’Homme" (sic) entre mars 86 et mai 88; depuis mars 2004, le G.O. serait "membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme" (sic) et "auteur d’un ouvrage intitulé « Les vices de la Vertu ou la fin de la Gauche Morale » (sic). Comment dit-on "rêver" en étranger ?


(5) Il serait tellement plus agréable qu'à terme les bons petits ânes de la 6èmeB du collège Raffarin de Maison-Laffitte convoquent le concept de crème de jour pour se souvenir de Vichy.




3 commentaires:

indymedia paris (en rade) a dit…

"on joue la Walkyrie"


et on manifeste surtout, et on bloque et on fracasse les 3 et 4 octobre !

http://www.demosphere.eu/node/9814?r=1225731600

Antimollusques a dit…

Tout à fait, l'opéra n'exclut pas quelque variation dans la délégation oubliée dans le carton d'invitation... !

indymedia grenoble (pas en rade) a dit…

et pourquoi vous ne publiez pas en province ?